Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Comme il est stipulé dans votre contrat, un crédit engagé doit être remboursé. Dès la souscription du prêt, vous devez donc vous attendre qu’en cas de non-remboursement, des sanctions peuvent être prises, soit par la banque, soit par la justice. C’est le cas de l’inscription au FICP de la Banque de France.

Comment fonctionne le FICP ?

Pour connaître tous les détails concernant le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers, Crédit Mode d’Emploi traite un dossier entier sur le sujet. Créé en 1989, le FICP est un registre qui retrace les emprunteurs ayant failli à leurs obligations de remboursement. L’objectif de ce fichier est d’éviter le surendettement des clients, mais aussi de protéger les établissements bancaires contre l’insolvabilité des souscripteurs. L’inscription sur ce fichier est déterminée par le Comité de la Règlementation Bancaire et Financière. Le support du Tribunal est souvent requis pour vérifier et légitimer cette décision.

Les raisons d’une inscription au FICP ?

Le fichage au FICP est le plus souvent dû au non-paiement d’un prêt à la consommation, d’un crédit immobilier ou d’un rachat de crédit. Au bout de deux mensualités non remboursées, la procédure d’enregistrement est actionnée. Le non-règlement d’un découvert ou d’un crédit renouvelable 60 jours après son échéance est aussi une des raisons pour entraîner une inscription au FICP. C’est le cas aussi lorsque la justice intime un emprunteur à payer et qu’après plusieurs relances, il ne s’exécute pas. Enfin, toutes les personnes qui soumettent un dossier auprès de la commission de surendettement sont également enregistrées dans le FICP.

Partagez sur les réseaux ...
Vos commentaires

More from this show

Un site comparateur

Économiser tant soit peu paie toujours. Ainsi, certaines personnes optent pour la comparaison des prix des biens ou services qu’elles...

Commentaires récents