Formation : constituer et faire vivre un fonds de musique en médiathèque, plan, liens et sources

Bonjour,

Les 25, 26 et 27 septembre 2013, j’ai donné, pour le compte du CNFPT Languedoc Roussillon une formation intitulée « Constituer et faire vivre un fonds de musique en médiathèque ».

J’ai pu y exposer ma méthode et la transmettre à divers stagiaires, tant sur le plan de la constitution des fonds, de leur circulation, de leur valorisation (animations et volets numérique).

Je partage donc avec vous, le diaporama, le plan détaillé, et un répertoire de lien / sources utiles pour tout bibliothécaire.

Le diaporama :

Constituer et faire vivre un fonds de musique en médiathèque

Le plan détaillé :

Constituer et faire vivre un fonds de musique en médiathèque

Sources et liens utiles :

Bien entendu, vous pouvez fouiller mon blog et mon netvibes en premier ;-), vous y trouverez de nombreuses ressources et retours d’expériences de ma pratique quotidienne.

Fournisseurs :

http://www.gamannecy.com/
http://www.rdm-video.fr/musique_index.php
http://www.cvs-mediatheques.com/

Acquisitions / Veille :

http://bmol.bm-grenoble.fr/

Et bien sur les sites de la presse spécialisée (Diapason, trad mag, trax, rock n folk, les inrocks etc etc …)

Sites professionnels Musique et bibliothèques :
Sites de streaming musical :
Autour des tablettes :
Musique et contenus libres de droit :

http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/

Et enfin j’en profite pour vous rappeler l’existence de ma chaîne Youtube, mon compte soundcloud, ma page facebook musicale et mon tumblr avec de nombreuses playlists publiques classées par genre notamment.

Je vous laisse en musique avec mon dernier mix et ma dernière production instrumentale :

Outils de veille : la fonction Dashboard de Netvibes

Publié le 03 Mai 2010 — par Biblioroots
Catégorie(s) Outils de travail

Amis veilleurs bonjour, aujourd’hui je prends quelques minutes au cas où vous auriez loupé l’apparition d’une nouvelle fonction de veille thématique en temps réel apparue sur Netvibes récemment.

Il s’agit du système de « Dashboards » . Derrière ce mot barbare, se cache un principe de veille simple. A l’image des « alertes google » bien connues des veilleurs, vous pouvez en entrant un simple mot clé, créer un tableau de veille automatisée autour de ce terme et donc être alerté en temps réel des derniers résultats de recherche autour du thème.

Le tableau est généré automatiquement, avec des onglets thématiques sur la base du mot saisi et la recherche s’effectue sur diverses sources connues pour leur réactivité en terme d’information (Twitter, Flickr … pour ne citer qu’eux)

A mon avis l’intérêt est potentiellement double :

Créer un espace de veille automatisée efficace et de manière rapide.

Accélérer la création d’univers Netvibes thématiques (privés ou public), car le dashboard reste « widgetable », modifiable et personnalisable comme toute page Netvibes. Une partie des tâches s’automatise grâce à cette nouvelle fonctionnalité.

L’outil est intéressant et surtout vraiment enfantin à utiliser comme le montre la vidéo ci dessous et les quelques captures d’écran des « dashboards » que j’ai moi même créés :

Netvibes Showcase from Netvibes on Vimeo.

Mes captures : (cliquez pour agrandir)

Le duel Netvibes Google Reader !

Publié le 21 Avr 2009 — par Biblioroots
Catégorie(s) Outils de travail, Web 2.0 et Bibliothèques

Ca me trottait depuis un petit moment mais je me tâtais d’écrire un petit article comparatif entre Netvibes et Google Reader.

Ca fait plusieurs fois que j’entends des discours du type « Google Reader » est meilleur que Netvibes parce-que ci et parce-que ça. J’entends d’ailleurs ce discours de la part même de collègues revenant de formations alors qu’il ou elle n’avait jamais entendu parler de flux RSS l’avant-veille 😉 (ironie’s not sarcasme !)

Je suis donc obligé de faire une sorte de décryptage des besoins de mes collègues pour leur conseiller un agrégateur qui correspondrait vraiment à leur besoins et leurs pratiques personnelles et non pas à « ma vision de l’agrégation de contenu ou de la recherche documentaire »

Le précepte simple selon lequel on choisit un outil selon un besoin défini au préalable s’applique bien ici.

Je commencerais donc par Google Reader. Ce propose de nombreux avantages qui ont été maintes fois rappelées par divers billets sur de nombreux blogs. Différents affichages, meilleure organisation, classement et gestion des flux, gestion directe des alertes Google, possibilité de partage, de mise en favoris, statistiques pointues à la Google Analytics sur vos lectures, pont avec les autres applications Google comme Igoogle, nuage de tags auto généré …

Avec un tout petit peu moins d’options on parlerait presque de la gestion RSS dans Thunderbird non ? 😉 (joke !)

Autant dire que ce service se montre complet voire même complexe pour celui qui a entendu parler de fil RSS l’avant-veille (le même !)! Attention je ne remets pas en cause son efficacité ni sa qualité et je ne fais pas d’anti Google primaire car je suis plutôt adeptes des services de notre moteur de recherche bien aimé.(vénéré). J’utilise Gmail, analytics, blog search, scholars, news, book search et j’en passe. On ne me taxera donc pas de « Google résistant ». Du moins j’espère !

Je réoriente donc régulièrement mes collègues vers Netvibes. Pourquoi me direz-vous ?

Et bien car la plupart n’ont jamais eu de réelle pratique de veille sur internet ni de diffusion sélective de l’information et utilisent à peine le moteur de recherche intégré à leur (outlook bidon) client de messagerie pour retrouver le fameux « mail perdu de je-sais-pas-qui et envoyé je-ne-sais-pas-quand … ». Je les oriente donc vers Netvibes car je le trouve beaucoup plus ergonomique, simple, convivial et surtout car il est plus qu’un simple agrégateur RSS.

Netvibes est un véritable « mash up » à lui tout seul, qui regroupe sur un onglet « accueil » mes comptes myspace, twitter, hotmail, facebook, un petit agenda avec la météo en bonus et mes vidéos favorites youtube en plus de m’offrir un agrégateur RSS assez performant. Ce coté « remix the web » (le slogan du site), pratique et séduisant rebute beaucoup moins les « novices » et devient même attractif grâce au moteur de recherche de contenu intégré au site et à la simplicité d’édition de ses onglets via de simples cliquer-glisser. Google n’est pas aussi synthétique et vous devez utiliser plusieurs services différents pour obtenir vraiment le même résultat

Lire la suite

Related Posts with Thumbnails