Dj en Médiathèque : Mix en Thèque Bilan et perspectives

 

562512_4901810419146_1023373871_n

Il y a environ un mois, se clôturait le Cycle Mix en Thèque initié fin 2012 dont j’ai pu parler ici et .

Le dernier rendez vous de la saison a vu la venue de Hagar Sound System, sound reconnu, venu renforcé par 2 chanteurs.

Il s’agissait d’un mix 100 % vinyle avec la propre sono du sound dans l’auditorium de la Médiathèque .

Selecta Hagar nous a fait voyager avec passion et talent dans l’histoire des musiques jamaïcaines, ravissant le public présent en clôturant par un Dubplate exclusif de Max Roméo / Chase the devil que les amateurs de musique connaissent bien, car il s’agit d’un classique du roots et d’un son samplé notamment par Kanye West sur un des classiques du grand Jay Z et d’autres producteurs (aussi bien dans le hip hop que les musiques électroniques comme le drum n bass).

C’est une des raisons pour laquelle j’ai préféré faire parler la passion d’un vrai sound plutôt qu’un conférencier, légitime également, mais souvent plus académique, j’avais envie de transmettre aux publics ce qui me fait vibrer dans ces moments tellement magiques … ou le selecta ou le DJ balance le son que tu attendais, et récolte un Mass forward (acclamation du public)

 

 

DSC00407

Le cycle s’est donc terminé en beauté, et les objectifs multiples ont été remplis :

Mixité des publics

Découverte d’un genre musical

Mise en valeur de la scène locale

Découverte de l’univers des dj et du mix et des éléments annexes (organisation de festival avec Ressmoon et les Virées Electroniques ou Selecta Hagar et le Bodega Reggae Festival)

Découverte de l’activité d’un label de musiques électroniques : Template records

Manipulation et découvertes des différentes techniques de mix : CD, Vinyles, Numérique avec Serato Scratch Live et Dj Saï Saï.

Plus de 90 personnes ont été présentes, et de très nombreux retours positifs me sont parvenus : contacts d’associations bordelaises pour faire grandir l’événement, intérêt de la presse locale (Sud Ouest),  bons retours politiques et hiérarchiques et volonté de poursuivre et d’approfondir la démarche initiée.

Le faible coût des manifestations (moins de 300 euros par DJ) a certainement également contribué à la faisabilité du projet.

Au delà de tout ça c’était un formidable moment de partage et de valorisation des musiques urbaines pour tous les participants (public, Djs, organisation…) et c’est une grande fierté pour moi d’avoir pu mener ce cycle à son terme.

Défendre sa culture, c’est défendre toutes les cultures …

Les perspectives de développement sont nombreuses. La reconduite du cycle n’est pas encore acquise mais est en bonne voie et j’ai eu l’idée d’étoffer l’offre en proposant en amont de la venue des DJ locaux, un atelier d’initiation au mix, que j’animerais, avec des thématiques musicales précises et donc un lien évident avec les différentes collections de la section Image et son.

Je possède mon propre matériel et je mixe régulièrement avec en soirée chez des amis, chez moi pour me faire plaisir, ou encore à la médiathèque où l’effet est garanti…

Amateur autodidacte, en informatique comme en musique, c’est la passion et la curiosité qui m’a emmené ou je suis aujourd’hui. C’est ce que je pense pouvoir transmettre : aimer et pratiquer sans se prendre au sérieux, sans nourrir de grandes ambitions mais bel et bien pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres :)

J’ai d’ailleurs mis en ligne récemment mon premier mix enregistré « live » :

Nous viserions encore plus d’objectifs en introduisant :

Une participation plus active des publics et notamment les jeunes.

Une meilleure valorisation des collections de la médiathèque.

Un volet MAO / Multimédia qui aborderait les prémices des notions de création avec des outils numériques et la culture Do it Yourself  / remixes / mashup (fichiers sonores, platines Midi, contrôleur d’effets et utilisation de l’ipad / tablette avec les applis payantes DJ sampler, Intua Beatmaker2, et IMPC Akai entre autres)

Chaque série de 2 ateliers serait ponctuée de la venue d’un ou plusieurs dj sur le même créneau horaire (samedi en milieu d’après midi) avec si possible une mise en pratique auprès des invités.

Voilà pour le court bilan, je ne manquerai pas de vous tenir au courant si tout cela se concrétise. Merci aux médiathécaires qui m’ont apporté leur soutien ou leur curiosité autour de ces évènements .

One love …

 

 

 

Related Posts with Thumbnails

Ajoutez votre commentaire